Présentation générale

Le projet
Ce projet de recherche a pour objectif de promouvoir l’étude des manuscrits illustrés japonais conservés dans les collections publiques françaises, par un travail collectif engageant des chercheurs, des conservateurs et des étudiants de différents champs disciplinaires.
Ce projet fait partie actuellement du plan quatriennal du Centre d’Etudes Japonaises de l’INALCO et a été inscrit au plan triennal de la BnF pour les années 2010-2012.
Il est animé par Véronique Béranger (BnF/ Département des manuscrits), Claire-Akiko Brisset (Université Paris Diderot / UMR 8155) et Estelle Leggeri-Bauer (Inalco / Centre d’Etudes Japonaises).

L’approche adoptée, volontairement transdisciplinaire, vise à rendre compte de la complexité des manuscrits à peintures : description matérielle, lecture et transcription des textes, traduction en français, interprétation des peintures. Une attention particulière est portée aux oeuvres en tant que « copies ».

Oeuvres principalement étudiées :

  • Kanô Einô. Honchô gashi (Histoire de la peinture de notre pays), 1679. Traduction et analyse du texte. 2015
  • Hachiman no honji (Légendes de Hachiman). Traduction, analyse du texte et des peintures du manuscrit de la BnF (Japonais 5347, XVIIe s., acq. 2014)
  • Shuhanron emaki (Rouleau des mérites comparés du saké et du riz). Traduction, analyse du texte et des peintures du manuscrit de la BnF (Japonais 5343, XVIIe s., acq. 1994)

D’autres oeuvres (Shutendôji emaki, Hyakki Yagyô emaki,  Genji monogatari, Sûtra de Kannon) ont été étudiées par plusieurs participants du groupe, dans le cadre de leurs recherches.

Le projet rassemble actuellement une vingtaine de personnes (BnF, musée Cernuschi, musée national de la céramique de Sèvres, CEJ, Inalco, CRCAO, Université Paris Diderot, Maison des Sciences de l’Homme, Université de Heidelberg, Université Rikkyô, Université de Nagoya etc….).

Il se place dans la continuité avec le projet antérieur « Littérature et image dans la tradition japonaise : Manuscrits à peintures japonais dans les collections de la Bibliothèque nationale de France et des Musées de France », mené jusqu’en 2004 par Keiko Kosugi (BNF, département des Manuscrits), en collaboration avec Jacqueline Pigeot (Professeur à Paris VII). Ce premier projet a abouti aux publications suivantes :

  • Fukutomi sōshi. Histoire d’un pet : la déconfiture de Fukutomi / trad. du japonais et présenté par Jacqueline Pigeot et Keiko Kosugi ; avec la collab. d’Akihiro Satake. Arles : P. Picquier, 2002
  • Pigeot (Jacqueline), Kosugi Keiko. Voyages en d’autres mondes. Récits japonais du XVIe siècle traduits et commentés. Paris, Bibliothèque nationale / Ph Picquier. 1993.
  • Le chrysanthème solitaire  / éd. du manuscrit Smith-Lesouëf japonais 96 ; introduction et traduction par Jacqueline Pigeot,… Keiko Kosugi,…Paris : Bibliothèque nationale, 1984

Le carnet Hypothèses
Le carnet « Manuscrits japonais à peintures » présente les résultats du programme de recherche, tout au long de l’avancée du projet. Il suit les séances de l’atelier mensuel de travail, des groupes de travail spécialisés (littérature, histoire de l’art, anthropologie) et présente les réalisations (journée d’étude, atelier de paléographie, résultats de recherches).