Soutenance : juillet 2016. Marlène Béghin.

Kannongyô emaki, Smith-Lesouëf japonais K 44, BnF

Marlène Béghin a soutenu un mémoire intitulé :

Rouleaux illustrés du sûtra de Kannon de Kikuchi Yôsai (1788-1878) : Manifestation de Kannon dans une peinture moderne de désastres au Japon.

École des Hautes Études en Sciences Sociales
Master 2 de la Mention Arts et Langages

Sous la direction de M. Giovanni Careri (EHESS)
Sous la co-direction de Mme Estelle Leggeri-Bauer (INALCO)
année 2015-2016

Extrait du résumé : “Le Kannongyô emaki 観音経絵巻[Rouleaux du Sûtra de Kannon], peint par Kikuchi Yôsai 菊池容斎 (1788-1878) en 1838, est une œuvre japonaise se présentant comme deux rouleaux horizontaux d’environ 12m de long chacun, conservés à la BnF. Jamais étudiés hors du Japon, ils sont consacrés à la peinture du chapitre 25 du Sûtra du Lotus, texte qui aurait été écrit en
Inde aux alentours de notre ère, d’une importance primordiale dans toute l’Asie pour la tradition bouddhique. Ce chapitre relate divers désastres auquel le fidèle pourra échapper
grâce à sa foi en Kannon, figure bouddhique à laquelle est dédiée le chapitre, ainsi que la liste de trente-trois formes prises par ce dernier lorsqu’il se manifeste pour guider les hommes vers
la voie bouddhique. Kikuchi Yôsai, artiste de la fin d’une époque d’Edo (1615-1868) joignant aux troubles politiques et sociaux une réévaluation générale de ce qui est alors
progressivement conceptualisé comme « culture japonaise », choisit de représenter ces motifs religieux anciens de manière actualisée, dans le cadre du Japon contemporain…L’enjeu sera d’interroger la fonction de l’image du désastre dans le cadre du bouddhisme au Japon.”