Manuscrits à peintures narratives de l’époque d’Edo au département des Manuscrits et dans les collections publiques françaises : autour du Shuhanron emaki

Cet atelier a pour objectif de promouvoir l’étude des manuscrits illustrés japonais conservés dans les collections publiques françaises, par un travail collectif engageant des chercheurs, des conservateurs et des étudiants de différents champs disciplinaires.
Initié et animé par Véronique Béranger (BnF/ Département des manuscrits), Claire-Akiko Brisset (Université Paris Diderot / UMR 8155) et Estelle Leggeri-Bauer (Inalco / Centre d’Etudes Japonaises), ce projet a été inscrit au plan triennal de la BnF pour les années 2010-2012.
Il  a commencé en octobre 2009 par l’étude du Shuhanron emaki (Rouleau sur les mérites comparés du saké et du riz), manuscrit Japonais 5343 conservé à la BnF. Cette œuvre remarquable par ses qualités picturales, figure quatre scènes de banquet et de cuisine illustrant un débat sur l’alimentation, doublé d’une dispute religieuse, qui oppose un moine, un guerrier et un noble de cour.
Datant de la fin de l’époque d’Edo (18e-19e s.), le manuscrit BnF reproduit un modèle du début du 16ème siècle conservé par le Bunkachô (Agence de la culture, Tôkyô).

L’approche adoptée, volontairement transdisciplinaire, vise à rendre compte de la complexité du manuscrit BnF, tout faisant également porter l’analyse sur le manuscrit original (iconographie, facture, place dans l’histoire picturale).
Une partie des séances est consacrée à la lecture du texte, calligraphié en cursive, et à sa traduction en français. La version BnF étant dépourvue de texte, le travail d’édition s’appuie sur plusieurs manuscrits, dont celui du Bunkachô.
L’autre partie de l’atelier explore les images en lien avec le texte, dans une perspective historique et anthropologique, articulée à des questionnements sur la représentation. Par ailleurs, une attention particulière est portée au manuscrit BnF en tant que « copie ».
Le détail des séances de l’année 2009-2010 , qui peut être consulté à la page Atelier mensuel 2009-2010, présente certains des thèmes en cours d’étude. Le programme de recherche pour 2010-2011 peut être consulté à la page Atelier mensuel 2010-2011.

L’atelier s’adresse aux étudiants (master, doctorat), aux chercheurs, aux conservateurs de bibliothèque et de musée intéressés par les images dans le Japon ancien. Il rassemble actuellement une vingtaine de personnes (BnF, musée Cernuschi, musée national de la céramique de Sèvres, CEJ, Inalco, CRCAO, U. Paris Diderot, Maison des Sciences de l’Homme, etc.).