Shuhanron : bibliographie alimentation

ABE Yoshio, Le décorticage du riz : typologie, répartition géographique et histoire des instruments à monder le riz,
éd. de la Maison des sciences de l’homme, 2007

Jane COBBI, « Le doux et le fort », Journal dagriculture traditionnelle et de botanique appliquée, no. 35, 1988, p.267-279
(disponible sous forme photocopiée au bureau de VB et SP)

Jane COBBI, « Dieux buveurs et ancêtres gourmands », L’Homme, no. 118, 1991, p.111-123
Le document est consultable sur Persée

EGO Michiko 江後迪子, 『信長のおもてなし : 中世食べもの百科』 東京 : 吉川弘文館, 2007

Christine GUTH,  « Important substitution, innovation and the tea ceremony in fifteenth- and sixteenth-century Japan », in Global design history, 2011
Télécharger l’article : Guth_2011

HAGA Noboru 芳賀登 et ISHIKAWA Hiroko 石川寛子 (eds), 『全集日本の食文化』 第6巻 「和菓子・茶・酒」 東京 : 雄山閣出版, 1996

HAGA Noboru 芳賀登 et ISHIKAWA Hiroko 石川寛子 (eds), 『全集日本の食文化』 第3巻 「米・麦・雑穀・豆」 東京 : 雄山閣出版, 1998

HAGA Noboru 芳賀登 et ISHIKAWA Hiroko 石川寛子 (eds), 『全集日本の食文化』 第2巻 「食生活と食物史」 東京 : 雄山閣出版, 1999

ITÔ Nobuhiro 伊藤信博, 「『酒飯論絵巻』に描かれる食物について ―第三段、好飯の住房を中心に―」, mai 2011
Télécharger l’article : ITO_Nagoya_2011

KUMAKURA Isao 熊倉功夫, 『日本料理の歴史』 東京 : 吉川弘文館, 2007

Michel MAUCUER, « Quand la distinction devient art, banques et festins au Japon du XVIème au XIXème siècle », Journal asiatique, tome 299, n°2, 2011, pp. 705-713. Disponible sur  http://poj.peeters-leuven.be/content.php?id=2141893&url=article (accès restreint sur abonnement)

NISHIYAMA Matsunosuke 西山松之助 et al., 『たべもの日本史総覧』 東京 : 新人物往来社, 1994

SAKURAI Shū 桜井秀 et ADACHI Isamu 足立勇, 『日本食物史 : 古代から中世』 上, 東京 : 雄山閣, 1999 (1re éd. 1934)

SASAKAWA Rinpû 笹川臨風 et ADACHI Isamu 足立勇, 『日本食物史 : 近世から近代』 下, 東京 : 雄山閣, 1999 (1re éd. 1934)

TAKEUCHI Yukiko 竹内由紀子、「宴会の料理文化に表出された類型性と個別性」 Standardization and Specialization on Culinary Culture of Banquet、『国立歴史民俗博物館研究報告』 第91集、2001/03、p.601-611 (disponible sous forme photocopiée au bureau de VB et SP)

HARADA Nobuo 原田信男、「中世における食生活の周辺-共食と支配をめぐる諸問題-」、『史学雑誌』、1984/03、p.314-334 (disponible sous forme photocopiée au bureau de VB et SP)

Charlotte VON VERSCHUER, Le riz dans la culture de Heian, mythe et réalité, Bibliothèque de l’Institut des Hautes Etudes Japonaises, 2003
Inventaire des plantes comestibles et indutrielles, téléchargeable avec l’autorisation de C. von Verschuer : Lexique_CVV

WANG Yushan 王玉珊 et WASHIO Kiyoshi 鷲尾紀吉、「中日文化の比較研究-中日の酒文化と習俗の比較-」、『中日学院大学社会システム研究所紀要』、2005/12、p.139-149 (disponible sous forme photocopiée au bureau de VB et SP)

Alimentation : bibliographie commentée par C. von Verschuer

Bibliographie sur le repas et les cuisines
9 février 2011

  • Bibliographie : Images de cuisines ou de repas
  • – Akiyama Ken et al., éd., Genji monogatari zuten , Shôgakkan, 1997
    Asahi hyakka Nihon no rekishi 63, 28 juin 1987, ‘Utage to okurimono’ ;
    Asahi hyakka Nihon no rekishi 61, 14 juin 1987, ‘Sekkan sei to Fujiwara Michinaga’ ;
    – Ehime-ken rekishi bunka hakubutsukan, Kaiga shiryô mokuroku, 2009
    Emaki, voir Nihon no emaki
    – Kyoto bunka hakubutsukan éd., Kyô no shoku bunka ten, 2006
    – Murata Yasuhiko, Shirabete miru Nihon no i-shoku-ju, Dainihon tosho, 1997, vol. ‘Shoku’
    – Nihon no emaki, Chûô kôronsha, 1987-1988 (Emaki)
    Nihon sankai meisan zu’e, 1799, Meichô kankôkai, 1979
    – Osaka shiritsu hakubutsukan éd. Shokutsû no kaigashi, 1989
    – Ômi Hachiman shiritsu shiryôkan, éd. Hachiman yama no utage, Hachiman city, 2002
     – Ono Masatoshi, éd., Zukai Nihon no chûsei iseki, Heibonsha, 2001, 2002
    – Saigû rekishi hakubutsukan, éd., Ôchô interior zukan, Mie ken Take gun, 1997.
    – Shibusawa Keizô, Kanagawa daigaku Nihon jômin bunka kenkyûjo, éd., Nihon jômin seikatsu ebiki, Heibonsha, 1984.
    Shokutsû, voir Osaka shiritsu hakubutsukan

  • Bibliographie : Etudes sur les cuisines et les repas (plusieurs mentionnent le Shuhanron emaki)
  • – Adachi Isamu, Sakurai Shû, Nihon tabemono shi (jô kodai kara chûsei), Yûzankaku 1994, première impression 1934 (le classique, p. 352-364 Shuhanron).
    – Cooper, Michael, Joao Rodrigues’s Account of Sixteenth-century Japan, The Hakluyt Society, London, 2001
    – Endô Motoo, (Visual shiryô) Nihon shokuninshi, t. 1 ‘Shokunin no tanjô’, Yûzankaku 1991
    – Harada Nobuo, Nihon no shoku bunka, Hôsô daigaku kyôiku shinkôkai, 2004
    – Higuchi Kiyoyuki, (Shinpan) Nihon shokumotsushi, Shibata shoten, 1995
    – Kanzaki Noritake, Sake no Nihon bunka, Kadokawa, 1991
    – Kanzaki Noritake, Nihonjin ha nani o tabete kita ka – shoku no minzokugaku, Ôtsuki shoin, 1987, 2000 
    – Kawahara  Sumiyuki, éd., Kodai kara chûsei e, coll. « Kodaishi fukugen », Kôdansha, 1990
    – Koizumi Kazuko, Daidokoro dôgu ima mukashi, Heibonsha, 1994
    – Kumakura Isao, Kyô ryôri sen nihyaku nen : wa no aji no tsuikyû, coll. NHK Ningen kôza, 2004
    – Verschuer, Charlotte von, Le riz dans la culture de Heian – mythe et réalité, Collège de France,  De Boccard, 2003

    Et quelques titres qui sont utiles surtout pour leurs photos et les documents présentés :
    – Nagayama Hisao, Kome no chikara zakkoku no chikara, Ie no hikari kyôkai, 2004
    Tabemono Nihonshi sôran, revue Rekishi tokuhon tokubetsu zôkan (numéro spécial), 1993
    – Takemitsu Makoto, Shoku no shinka kara Nihon no rekishi o yomu hôhô, Kawade shobô, 2009
    – Yoshida Hajime, Nihon no shoku to sake, Jinbun shoin, 1991, 1993

  • Emaki avec des images de repas et/ou de cuisines (la plupart dans ‘Nihon no emaki’ Chûô kôron)
  • Ban dainagon emaki, Le Rouleau du Grand conseiller Ban. (Narrative Scroll of the story of High councellor Ban). Deuxième moitié du XIIe siècle. Wabun. Anonyme (texte, peintures, calligraphies). Trois rouleaux. Couleurs sur papier. H. : 31.5, cm L. : entre 840 cm et 933 cm. NET 2;
    Boki ekotoba, 1351, biographie de Kakunyo (1270-1351), texte de son fils, peintures de Fujiwara Takanaga et Takamasa
    Eshi no sôshi, première moitié du XIVe siècle
    Ippen hijirie,  1299, texte de Shôkai peintures du moine hôgen En’i de Kyoto, ‘trésor national, coll. Kankikôji et d’autres temples (plusieurs fragments).
    Kasuga gongen kenki emaki 春日権現験記絵巻. Le Rouleau des Miracles de l’Avatar de Kasuga (Narrative Scroll of The Miracles of the Kasuga Deity). 1309. Auteurs et calligraphes : Takatsukasa Mototada 鷹司基忠 (1247-1313), Takatsukasa Fuyuhira 鷹司冬平 (1275-1327), Ryôshin 良信 (1277-1329), Takatsukasa  Fuyumoto 鷹司冬基 (1285-1309). Wabun. Peintre : Takashina Takakane 高階隆兼 (actif entre 1309 et 1330). 20 rouleaux. Couleurs sur soie. H.: entre 20 et 21.5 cm. L.: entre 635 et  1126 cm. NEZ 15;
    Kitano tenjin engi emaki, 1219, 1278
    Kokawadera engi, Les Origines merveilleuses du monastère Kokawa.  XIIe – XIIIe siècles. Anonyme (texte, peintures, calligraphies). Wabun. Un rouleau. Couleurs sur papier. H. : 31 cm ; L. : 1984 cm.
    Matsuzaki tenjin engi emaki, 1311, ZNET16
    Murasaki Shikibu nikki emaki, NET 9, 1er quart du XIIIe siècle
    Nenjûgyôji emaki, XII et XVIIIe siècle
    Nezumi sôshi, Muromachi, mariage d’une souris avec une jeune fille
    Shigisan engi emaki, Legends of Shigisan. circa 1155-80. Wabun. Artist unknown. Three scrolls; color on paper. 31.8 cm x 877.0 cm, 1275.0 cm, 1422.0 cm.
    Shinnyodô engi emaki, 1524
    Shuhanron emaki,  Muromachi, XVe-XVIe siècle

    • Bibliographie pour l’Identification des aliments sur les images

    Ruiju zatsuyôshô 類聚雑要抄. Notes relatives à divers usages essentiels, classés méthodiquement. Vers 1143-1146 ( ?). Anonyme. Kanbun. Gunsho ruiju 26 (Zatsubu) : 470 (version originale avec texte et dessins)
    Kawamoto Shigeo et Koizumi Kazuko, éd., Ruijû zatsuyôshô sashizukan, Chûôkôron Bijutsu Shuppan, 1998 (reproduction photographique, texte, yomikudashi, commentaire, images couleur datés de Edo).
    *Les deux titres ci-dessus contiennent un chapitre avec la liste des aliments d’usage dans les banquet de l’époque de Heian. C’est la mémoire, comme disait Jane Cobbi, et c’est aussi un catalogue de ce que fournissent la terre et la mer du Japon prémoderne, avec des listes d’aliments par types (légumes, poisson, volaille, soupes, confiseries etc) : la volaille ou les poissons n’ont sans doute pas beaucoup changé entre le XIIe et le XVIe siècle – à moins qu’un usage nouveau est à découvrir dans le Shuhanron. Donc pour identifier les aliments on peut commencer par choisir dans ce qui existait auparavant. Prendre le chapitre sur les banquets dans l’édition de Kawamoto (à la bibliothèque).
    – Pour la volaille préparée dans le Shuhanron, voir des propositions et des sources historiques dans Osaka shiritsu hakubutsukan éd. Shokutsû no kaigashi, 1989, p. 11.
     – autres, voir la bibliographie ‘cuisines et repas’, plus haut.

    •  Bibliographie pour la traduction de la liste des aliments

    – Adachi Isamu, Sakurai Shû, Nihon tabemono shi (jô kodai kara chûsei), Yûzankaku 1994, première impression 1934
    * C’est un classique, p. 352-364 liste des aliments du Shuhanron.
    Teikin ôrai, XIVe sècle, manuel de correspondance qui est, en fait, un manuel sur le protocole de la vie quotidienne, édition Heinbonsha, collection Toyo bunko, 1973.
    * Liste des aliments, « jûgatsu no jô », p. 264-283, dont beaucoup sont repris dans le Shuhanron
    – Higuchi Kiyoyuki, (Shinpan) Nihon shokumotsushi, Shibata shoten, 1995 (chez Charlotte)*
    * à prendre pour ce qui ne se trouve pas dans les deux ouvrages précédents.
    – autres, voir la bibliographie ‘cuisines et repas’, plus haut.

    •  Bibliographie pour la traduction des ustensiles

    – Ono Masatoshi, éd., Zukai Nihon no chûsei iseki, Heibonsha, 2001, 2002 (à la bibiothèque)
    *archéologie médiévales des récipients et ustensiles comprenant cuisines, repas, décor, avec citation du Shuhanron et dessins des objets archéologiques correspondants
    – Musée des arts et traditions populaires, Système descriptif des objets domestiques français, Edition des Musées Nationaux, 1977 (chez Charlotte)
    * Une typologie des objets de la vie quotidienne avec dessins schématiques ; pour définir l’objet et trouver le mot adéquat. NB Comme l’objet japonais correspond rarement à l’objet français, on choisira une appellation française en combinant : a) la forme, b) la fonction, et ensuite l’usage (ce n’est pas la même chose que la fonction), le matériau (métal, céramique…), le cadre usuel ou circonstanciel etc.
    – Encyclopédie ancienne publiée par la bibliothèque nationale dont parlait Jane Cobbi
     Catalogues d’exposition de la RMN sur l’art de l’Europe médiévale
    – autres, voir la bibliographie ‘cuisines et repas’, plus haut.

    •  Bibliographie pour la traduction de la liste des présentations de divertissements

    Shinsarugakuki, XIe sècle, manuel pédagogique, édition Heinbonsha, collection Toyo bunko, 1973.
    * Liste des divertissements du genre jongleur etc, dont certains dans la liste de même type du Shuhanron.
    * Cette liste a été traduite par Francine Hérail.